MALCOLM McDOWELL

a personal visit with
LINDSAY ANDERSON
Mike KaplanMike and Lindsay
Home
Lindsay Anderson
Malcolm McDowell
Mike Kaplan
Les Collegues
Presse
Free Cinema
Filmographie
Generique


Mike Kaplan

Biographie
Mike Kaplan est l’homme qui a présenté Lillian Gish à Lindsay Anderson près de quinze ans avant de produire, ce qui sera son sixième et dernier film pour le cinéma, The Whales of August (Les baleines du mois d’août - 1987). Il pressentait alors que Lindsay pourrait donner corps à son désir de faire connaître à un nouveau public, cette actrice inouïe. Finalement le film, avec les acteurs légendaires que sont Lillian Gish mais aussi Bette Davis, Vincent Price ou Ann Sothern, a été montré en première mondiale à Cannes, en présence du Prince Charles et de Lady Diana et a été cité comme étant « un des meilleurs films du siècle » par le « New York Times ».


Mike Kaplan avait rencontré Lindsay Anderson pour préparer la sortie anglaise de O Lucky Man ! (Le meilleur des mondes possibles - 1973). C’était après avoir travaillé avec Malcolm McDowell pour la promotion américaine de A Clockwork Orange (Orange mécanique - 1971) de Stanley Kubrick.


Né le 16 mars 1943 à Providence (Rhode Island), en Nouvelle-Angleterre, Mike Kaplan, qui a débuté comme critique de cinéma, a acquis une expérience de la production, promotion et distribution de films, qui lui a permis de travailler en relation étroite avec Robert Altman pour Wedding (1978), Vincent and Théo (1990) et Kansas City (1996), Hal Ashby pour Lookin’ to Get Out (1982) et Let’s Spend the Night Together (1983), Mike Hodges pour Get Carter (1971) et Croupier (1998), Alan Rudolph pour Welcome to L.A. (1977) et Trouble in Mind (1985), Abraham Polonsky pour Tell them Willie Boy is here (1970) ou Barbet Schroeder pour La Vallée (1972) et Maîtresse (1976).


Il a produit et réalisé en 1993, avec John Door, un long métrage entre documentaire et fiction, Luck, Trust and Ketchup : Robert Altman in Carver Country, durant le tournage de Short Cuts. C’était la première fois qu’Altman, dont Mike Kaplan était le producteur associé, acceptait une équipe de tournage sur son plateau. Son film, Ann Sothern : A Sharpest Girl in Town, a ouvert la rétrospective Ann Sothern au Musée d’Art Moderne de New York en 1999.


Dernièrement, il a produit le fameux thriller de Mike Hodges, I’ll Sleep When I’m Dead (Seule la mort peut m’arrêter - 2002) avec Clive Owen, Charlotte Rampling, Jonathan Rhys Meyers et Malcolm McDowell. Mike a joué dans Buffalo Bill and the Indians (1976) et The Player (1992) de Robert Altman, dans Welcome to L.A. et Choose Me (1984) d’Alan Rudolph. Il a obtenu de nombreuses récompenses pour ses campagnes de promotion (films et affiches), entre autres pour 2001, Odyssée de l’espace (1968). Sa collection exceptionnelle d’affiches de films est exposée en permanence à la Gallery of Film Poster Art de la California State University, à Northridge. En 2004, Mike Kaplan a mis en scène Malcolm McDowell, dans Never Apologize - A personal remembrance of Lindsay Anderson, une vibrante et émouvante évocation de leur ami disparu et de leurs « collègues », en première mondiale au festival d’Edimbourg puis au Théâtre National de Londres

ENTRETIEN AVEC MIKE KAPLAN

Dans quelles circonstances avez-vous rencontré Lindsay Anderson ? Je le connais depuis 1971, avant qu’il ait réalisé O Lucky Man ! Je venais de rencontrer Malcolm McDowell à l’occasion de la sortie, aux Etats-Unis, du film de Stanley Kubrick, Orange mécanique dont j’assurais la promotion - j’avais également réalisé celle de 2001 : Odyssée de l’espace. Malcolm et moi étions devenus amis. Il avait joué dans If… quelques années auparavant et a établi la relation avec Lindsay. J’avais, depuis 1969, l’idée d’adapter à l’écran The Whales of August de David Berry avec… Lillian Gish. Je pensais que Lindsay Anderson pourrait en être le merveilleux réalisateur. Voilà comment je suis parti à Londres avec cette proposition qu’il a acceptée… quinze ans plus tard. Lindsay et moi sommes restés amis jusqu’à mort, en 1994.


Quelle a été la genèse de la performance de Malcolm, Ne jamais s’excuser (Never Apologize - A personal remembrance of Lindsay Anderson) ? En 2004, à l’occasion du dixième anniversaire de la disparition de Lindsay, le festival d’Edimbourg a organisé une rétrospective de ses films. J’ai appelé Malcolm, qui a tout de suite proposé de préparer quelque chose. Nous avons décidé de faire un travail non seulement sur le cinéma mais aussi sur le théâtre, d’utiliser des textes de Lindsay, qui était un fantastique écrivain. Ses écrits critiques et son journal venaient d’être publiés.


Nous avons travaillé ensemble pendant une semaine. Je ne sais pas qui a fait quoi, comment John Ford est arrivé là ! Nous avons fait le montage des textes et des histoires que Malcolm me racontait. Ses phrases venaient toutes seules dès qu’il montait sur scène. Nous avons mis l’Union Jack sur une table et au fond de la scène, un portrait de Lindsay à l’âge de sept ans et une grande photographie de Lindsay et Malcolm, des musiques d’Alan Price. Tout s’est mis en place deux jours avant la première mondiale qui a eu lieu au mois d’août à Edimbourg. Malcolm a donné deux représentations dans la même journée. C’était une vraie performance car le spectacle dure réellement deux heures vingt minutes. Et le public a suivi. Never Apologize a été repris en novembre 2004, pour deux représentations, au Théâtre National à Londres. Quand et comment avez-vous décidé d’en faire un film ?


Nous avons été invités dans un petit festival, au Nord de Los Angeles, à Ojai, un lieu plein d’énergie spirituelle. C’est là que nous avons décidé de filmer. Le public était nouveau. J’étais très nerveux. Nous avions cinq caméras, dont une qui n’a pas marché. Cela nous a permis d’avoir deux ou trois angles différents. La mise en scène est restée la même, les caméras nous permettant de suivre Malcolm dans ses déplacements. Le film est une vraie live performance devant un public qu’on ne voit pas mais dont on sent en permanence la présence… Entretien réalisé par Michèle Levieux

2007-2008 TRAVIS PRODUCTIONS AND CIRCLE ASSOCIATES LTD